• Moulinsart, construction du réseau 5 - le ballastage



    Test d'un nouveau procédé de ballastage



    D'abord une petite vidéo : Départ de l'autorail X73500 sur les voies de gare récemment installées








    les voies de gare



    récemment installées





    Maintenant, je vais essayer de ballaster mes voies comme les vraies : avec du ballast dessous les traverses



    Comme toujours, je chanfreine l'extrémité des coupons de rails


    Révision des éclisses pour obtenir un bon contact électrique


    Soudure des câbles électriques, ceux-ci traversent déjà la plate-forme du réseau !



    Tout les câbles sont soudés


    Un essai à blanc sur un coupon de voie, les extrémités reposent sur deux cales de 3 mm en carton plume


    Ici le ballast n'est pas encolé : joli, non ?


    Le matériel nécessaire :
    - Colle blanche diluée ( 40% de colle, 60% d'eau plus 5 à 6 gouttes de produit vaisselle comme agent mouillant )
    - Papier cache de carrossier
    - Petite éponge
    - Vaporisateur
    - Papier de jounal
    - Un petit pinceau souple
    - Une cuvette d'eau tiède
    - Le ballast ( Voir mes précédents articles )
    - Plein de petites cales en carton plume ( 15 par 15 mms environ )
    - L'outillage du parfait bricoleur
    - Une dose de patience



    Des épingles plantées dans la plate-forme maintiènent les voies en place 




    et permettent de les soulever pour placer  les petites cales en carton plume encollée sur les deux faces.

    Ici, on voit bien la voie qui survole la plateforme à hauteur de 3 mm pour permettre au ballast de s'infiltrer dessous






    Les trous sont percés pour le passage des câbles.


    Les câbles d'aiguillages aussi. ils seront noyés dans les cailloux.


    Ensuite, lorsque la colle des cales est sèche et que les voies tiennent bien, on enlève les épingles et on effectue un camouflages des rives pour éviter de vaporiser de la colle partout.


    Les parties sensibles des aiguillages sont également protégées pour éviter les infiltrations de colle qui les rendrait inutilisables. ils subiront un traitement après coup !


    On dépose maintenant le ballast à la cuillère


    Avec le pinceau on étale le ballast


    en formant le talus de chaque côté des voies.


    Les butoirs ont les pieds noyés dans le caillou !

    Ensuite, on vaporise très copieusement à l'aide du vapo cité ci-dessus et la solution de collage. Puis essuier à l'éponge humide le dessus des rails avant séchage.
    Attention, il est impératif de bien mouiller notre oeuvre pour bien encollé le tout, car après 24 heures de séchage, on passe l'aspirateur pour enlever les non collés ! ! !
    Décamoufler l'ensemble.





    Les aiguillages non ballastés
    ainsi que les manques sucés par l'aspirateur

    seront comblés avec délicatesse par cette soupe au caillou


    Voilà le résultat !
    Celà est très joli, je trouve !
    Juste un problème certains amateurs trouveront certainement un manque d'insonorisation, mais après tout les trains, çà fait du bruit quand çà roule  !
    Cest un choix : moi, j'aime le bruit des roues martelant les joints de rail ! ! !
    « Wagons de marchandises - Tome 14Les canards à Nini - Canards épisode X »

  • Commentaires

    2
    Dimanche 20 Septembre 2009 à 17:02
    jfamuséetrainHO
    Merci, Paul
    J'ai en effet testé deux façons de faire des voies ballastées, les deux donnent un bon résultat !
    1
    Dimanche 20 Septembre 2009 à 11:30
    Paul
    Bonjour,
    Très belle réalisation et très bonnes explications pour les novices ...
    Le résultat est très joli ... bravo ...
    Bon dimanche ...
    Cordialement,
    Paul
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :